Les différentes prises en charge par l'OPCO

Pour développer (à l’initiative de l’employeur) les compétences de ses salariésLe plan de développement des compétencele plan vise à assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail, veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi - au regard notamment de l’évolution des métiers, des technologies et des organisations - et proposer des formations qui participent au développement de leurs ...

Exceptionnel : Depuis le 16 MARS 2020 le FNE au travers de la crise sanitaire finance des actions FOAD à 100% via l’OPCO.

Pour recruter
  • Le contrat de professionnalisation
  • Le contrat d’apprentissage
  • POEI-POEC
Pour accompagner les salariés vers un diplôme ou une certification (à l’initiative de l’employeur)
  • PRO-A(Anciennement période de professionnalisation)

La reconversion ou promotion par alternance est réservée aux salariés dont le niveau de qualification est inférieur à la licence : ü En contrat à durée indéterminée (CDI), ü En contrat unique d’insertion à durée indéterminée (CUI-CDI). Le dispositif pro-A doit permettre d’acquérir une certification professionnelle figurant sur la liste définie par votre branche professionnelle dans un accord collectif

La formation peut se dérouler : ü pendant le temps de travail, avec maintien du salaire, ü en tout ou partie hors temps de travail, avec l’accord écrit du salarié et dans la limite déterminée par accord d’entreprise ou de branche (à défaut, 30 heures par salarié et par an ou 2 % du forfait pour les salariés dont la durée du travail est fixée par une convention de forfait en jours ou en heures sur l’année). La durée de la formation doit être comprise entre 15% et 25% de la durée totale de la Pro-A avec un minimum de 150 heures. La Pro-A peut être mobilisée à votre initiative ou à celle de votre employeur.

La durée de Pro-A est comprise entre 6 et 12 mois. Elle peut être portée jusqu’à 36 mois pour certains publics.

La formation repose sur le principe de l’alternance entre :

D’une durée minimale de 150 heures, la formation peut se dérouler en tout ou partie :

  • pendant le temps de travail, avec maintien de votre rémunération,
  • en dehors du temps de travail, avec votre accord écrit et dans une certaine limite déterminée par accord d’entreprise ou de branche (à défaut, 30 heures par an).

a Pro-A vise à faciliter un changement de métier, ou de profession, et à favoriser la promotion sociale ou professionnelle. En pratique, Pro A  peut être mobilisée pour les actions suivantes :

  • une formation visant une certification inscrite au répertoire national des certifications professionnelles (diplômes / titres professionnels / CQP) et figurant sur la liste établie par la branche ;
  • une formation mise en oeuvre suite à une démarche de VAE , si elle vise l'une des certifications listées dans l'accord de branche ;
  • un accompagnement à la VAE ;
  • une action conduisant à la certification Cléa.
  • Le dispositif Pro A doit permettre d’acquérir une qualification dont le niveau est supérieur, égal ou inférieur à celui déjà détenu par le salarié.
  • Formaliser la formation: Toute promotion ou reconversion par alternance doit être formalisée par la conclusion d’un avenant au contrat de travail du salarié concerné, précisant la durée et l’objet de l’action de formation envisagée. Cet avenant est à déposer auprès d’OPCO EP. Désigner un tuteur Il est obligatoire de désigner un tuteur pour accompagner le salarié tout au long de sa reconversion ou promotion par alternance. Choisi parmi les salariés volontaires et expérimentés de votre entreprise, il contribue à l’acquisition et au développement des compétences
  • VAE

Coût pédagogique = frais accompagnement + frais de procédure=Barème de 2 040 € (comprenant l’accompagnement à la rédaction du livret 2, la préparation à la soutenance devant le jury)

LE CPF

Peut être mobilisé pour suivre une action de formation qualifiante ou pré-qualifiante ou une démarche VAE. Pour se former à son initiative.

LE CPF DE TRANSITION

Le CPF de transition professionnelle remplace depuis le 1er janvier 2019 le Congé Individuel de Formation (CIF). Les droits inscrits sur votre compte peuvent être utilisés pour financer une action de formation certifiante, afin de changer de métier ou de profession. Pour se former à son initiative.

Les Commissions paritaires interprofessionnelles régionales (CPIR) peuvent prendre en charge :

  • les frais pédagogiques et les frais de validation des compétences et des connaissances liés à la réalisation de l’action de formation ;
  • les frais annexes (frais de transport, de repas et d’hébergement) ;
  • votre rémunération si tout ou partie de la formation est réalisée pendant le temps de travail (100 % du salaire moyen de référence lorsque celui-ci est ≤ 2 SMIC).
Dernière modification le Mar 23, 2021